Y a-t-il des interdits particuliers pour la nuit de noces ?

Rouhi
mer. 29 oct. 2014
494
France

Salam, Par la grâce d’Allah je compte me marier dans quelques semaines et je flippe un peu par rapport à la nuit de noce. J’entends mes proches me mettre la pression car je ne suis pas vraiment expérimenté en la matière. Ils ne cessent de me dire avec insistance que tout mon mariage repose sur la réussite de cette nuit. Ma fiancée essai de me rassurer à ce niveau mais après avoir parcouru votre article sur la nuit de noces, je voudrais savoir les choses à éviter durant cette nuit de noce ?

Qu’Allah vous en récompense Amine

Réponse :

Je voudrais tout d'abord rappeler qu'il n'y a pas de sujet tabou en islam. Dans le passé, d'illustres ulémas comme as-Suyûtî, Ibn Hazm ou al-Ghazâlî, sommités en matière de science du Coran et des Hadîths, auteurs d'ouvrages sur le Coran, les Hadîths, le droit, la spiritualité, etc. qui font aujourd'hui encore référence, ont eux mêmes laissé des écrits sur la sexualité. D'ailleurs, n'est-ce pas Dieu qui a créé l'homme et a voulu qu'il ait une âme comme un corps ? Ne nous a-t-Il pas donné des directives pour notre vie sur terre, avec toutes les composantes de celle-ci ? Ce qu'il faut cependant, lorsqu'on aborde ce genre de sujets, c'est de rester dans le cadre du permis et d'utiliser un langage plein de pudeur.

 A part les actes prohibés en matière de sexualités (la sodomie, les rapports en période de menstrues et lochies  etc…) il n'y a pas, contrairement à ce qu'on vous a dit, d'interdits spéciaux en la matière mais plutôt beaucoup de recommandations.

1) Le Prophète a recommandé que le nouveau marié prenne entre ses doigts les cheveux du front de son épouse et adresse l'invocation suivante à Dieu : "O Dieu, je Te demande le bien qu'il y a en elle et le bien de son être comme Tu l'as créé. Et je cherche refuge en Toi contre le mal qu'il peut y avoir et le mal de son être comme Tu l'as créé." (Cette invocation signifie que nous demandons à Dieu de nous accorder le bien qu'il a placé en toute personne, et de nous préserver par exemple des petits défauts que toute personne possède.)

 2) Des Compagnons du Prophète tels que Abû Dharr, Hudhayfa, et Ibn Mas'ûd, ont également recommandé que les nouveaux mariés, lorsqu'ils se retrouvent entre eux, fassent une prière (salât) de deux cycles (rak'as), puis qu'ils invoquent (du'â) Dieu en Lui demandant de leur accorder Sa bénédiction.
De plus, Ibn Mas'ûd a recommandé de faire cette invocation après la prière des deux cycles : "O Dieu, accorde-moi ta bénédiction à propos de mon épouse et accorde-lui ta bénédiction à mon propos. O Dieu, garde-nous unis tant que tu nous unis dans le bien, et sépare-nous si tu nous sépares pour le bien."

 3) Il faut que le nouveau marié soit particulièrement attentionné et galant vis-à-vis de son épouse, en lui offrant par exemple une petite collation ou autre.

 Ces trois points particuliers à la nuit de noces sont visibles, avec leurs références et les formules des invocations en arabe, dans Adâb uz-zafâf (pp. 19-25). 

Le troisième point doit être l'objet d'une attention toute particulière de la part du nouveau marié. En effet, car l'homme et la femme ne vivent pas leur sexualité exactement de la même manière : l'homme considère que les préliminaires sont quelque chose à faire le plus rapidement possible pour passer ensuite à ce que lui considère être l'essentiel ; alors que pour la femme, tout est essentiel, et surtout les préliminaires. Pour l'homme, la sexualité est beaucoup plus physique ; tandis qu'une femme ne peut se donner à son mari que si elle se sent bien avec lui, si elle s'estime en sécurité auprès de lui, si elle y est prête psychologiquement. Le mari doit donc s'efforcer d'apporter une attention particulière sur ce point. Cela est valable tout le temps, mais plus encore pour la nuit de noces, où il est normal que, ne se connaissant pas bien, on éprouve encore l'un et l'autre une certaine timidité. Le nouveau marié doit donc faire attention à ne pas vouloir aller vite, il doit faire preuve de galanterie, il doit ne pas oublier que la femme aime le romantisme. Attention aux gestes précipités, que la nouvelle mariée pourrait mal interpréter ; il faut laisser les choses venir en leur temps. On s'est mariés avec l'intention de rester ensemble toute sa vie, et il y a donc tout le restant de sa vie devant soi. Patience, donc et si l'épouse n'avait auparavant jamais connu de mari et qu'il s'agit de la première fois, alors le mari devrait être encore plus patient, doux et attentionné. Car cette première fois causera à la nouvelle mariée une certaine douleur, et le mari devrait faire de son mieux pour que son épouse passe cette étape avec le moins de douleur possible. (Il faut se renseigner au sujet de ce point auprès d'amis que l'on sait être digne de confiance, honnêtes et sérieux.)

 

 



Commentaires

Créer un compte


ou

Connexion


ou