Quatre Rponses des questions intimes

Rouhi
jeu. 09 oct. 2014
361
Sajidine.com

1 – Que peut faire une femme quand son mari ne porte pas de grand intérêt au sexe ?

La première chose qu’elle peut faire est de lui parler avec douceur et franchise, car il se peut qu’il ne remarque pas l’ampleur du désir de son épouse. Puis, elle devrait examiner son amour et sa docilité envers lui. Si elle voit qu’elle est une épouse dominatrice, il se peut que ce soit la raison de son éloignement d’elle.

Qu’elle essaie également d’être plus séduisante au lit, car peu d’hommes sont capables de rester insensibles à la séduction sexuelle de leur épouse.

2 – Que peut faire un homme quand son épouse est sexuellement froide ?

J’aimerais ici souligner le fait que la froideur sexuelle n’est pas toujours un problème d’organe, mais bien un repoussement psychologique vis-à-vis de l’autre sexe. La résolution de ce problème demande beaucoup de tendresse de la part du mari, d’amour et de patience envers l’épouse. Il ne faut pas oublier non plus le désir de la femme. C’est avec l’entraide que l’on peut résoudre cette difficulté et se débarrasser d’un tel problème.

3 – Que peut-on dire de la faiblesse sexuelle ?

La faiblesse sexuelle est due à de nombreux facteurs dont le plus important pourrait être la mauvaise utilisation de l’appareil génital au travers d’une copulation précipitée ou à la négligence dans la relation sexuelle …

Cela peut aussi être dû à des causes psychologiques comme le stress, le désarroi, le sentiment de faiblesse sexuelle, ou encore la peur de l’échec durant le rapport charnel…

Cette faiblesse sexuelle mène à affaiblir l’appareil génital ou diminuer sa force. Nous avons déjà discuté de ce point dans un chapitre précédent, prière d’y retourner.

4 – Le manque de concordance entre époux empêche t-il d’établir une bonne relation sexuelle ?

De nombreux hommes ressentent une peur concernant la taille de leur pénis. De même, de nombreuses femmes ressentent cela par rapport à la taille de leurs seins. Mais c’est en réalité l’ignorance qui mène à cette peur, confrontant alors la personne à certaines difficultés sexuelles. La vérité est que la cause n’est pas la grandeur ou la petitesse des organes génitaux.

De manière pratique, les hommes ont un pénis, en état d’érection, pouvant mesurer entre 15 et 20 centimètres, sans porter d’attention sur la taille de la personne elle-même. Aussi, 9 centimètres suffisent amplement pour une relation sexuelle pleine et satisfaisante.

La même chose se dit pour le vagin de la femme, la différence n’est guère que de trois centimètres tout au plus.



Commentaires

Créer un compte


ou

Connexion


ou