Quatre Rponses des questions intimes

Rouhi
mar. 07 oct. 2014
324
Sajidine.com

1 – Que peut-on faire pour discuter plus librement de sexualité entre époux ?

La sexualité est le sujet le plus excitant qui soit, aussi de nombreuses personnes appréhendent le fait d’en parler. Cela s’applique surtout aux époux et depuis longtemps, sauf s’ils en discutaient depuis le début.

D’ailleurs, plus on attend avant d’en parler, plus cela sera difficile. Voici ce qui serait propice à faire pour pouvoir lancer le débat sur un tel sujet :

- Il faut choisir le moment opportun pour commencer à en parler.
- Montrer avec certitude l’amour de chacun envers l’autre et manifester ses sentiments
en les recherchant dans la relation sexuelle.
- Il faut affronter le problème avec courage et franchise.

 

2 – Quelle différence y a-t-il entre la galanterie et la caresse ?

 

Il y a une grande différence entre eux, et le mari ne doit pas négliger la galanterie, si ce n’est qu’il doit la suivre par la caresse, tout en admirant et vantant la beauté de la femme, sa tendresse et son attirance.

Cette galanterie présente de nombreux atouts, même après la fin, aussi le mari ne doit pas dormir directement. Il faut en plus faire très attention au silence. De nombreux maris se plaignent de la froideur de leur épouse, mais en vérité la faute est la leur, en négligeant et ignorant la galanterie et la caresse. C’est la clé du consentement de la femme. Hélas, nombreux sont ceux qui se hâtent lors de la copulation sans comprendre que leur épouse a besoin d’un temps plus long avant d’être excitée comme lui.

Si les hommes savaient que la différence entre le mari injuste et égoïste au lit et le mari amoureux et agréable était juste ce temps de préparation qu’il consacre à son épouse avant l’acte sexuel, nombreux sont ceux qui changeraient leur comportement. Trop d’hommes ignorent que les femmes préfèrent une relation sexuelle plus longue et plus lente qu’une relation rapide et brusque. Mais à cause du désir aveugle de l’homme et de sa fougue à ce moment, il tombe dans cette erreur, usant de son épouse comme il le désir plutôt que de satisfaire son désir à elle et ses besoins. II est préférable de se préparer à une relation dans laquelle il couvre son épouse d’amour et de tendresse, puis intensifie le degré d’excitation graduellement, pour qu’elle soit sensible à chaque caresse et qu’il profite de cela aussi.

Un proverbe dit : « Dans la précipitation se trouve le regret ». Cela s’applique parfaitement à la sexualité.

 

3 – Comment l’homme peut-il retarder son éjaculation
pour suffisamment exciter son épouse?

En retardant la pénétration vaginale du pénis. La femme peut alors se préparer à cela, le vagin sécrétera une quantité suffisante de liquide séminal, jouant un rôle important dans le frottement pénis-vagin. L’homme doit ensuite s’arrêter le temps d’un moment ou deux après la pénétration pour pouvoir contenir l’éjaculation, mais en continuant d’exciter le clitoris. Cela permet à la femme d’être au point de jouir avant que le mari ne commence ses mouvements répétitifs. Il est aussi préférable d’éviter une pénétration trop profonde dans le vagin pour que la femme ne soit pas trop excitée.

 

4- Quelles sont les limites tolérables de la pensée quotidienne d’une personne au désir ?

Si la personne est mariée, l’amour est le point important de sa relation avec son partenaire conjugal. Cependant, une personne célibataire se doit de vider son esprit de toute pensée à ce sujet. C’est la meilleure chose à faire dans son cas.

La personne doit en fait consacrer sa pensée à l’adoration d’Allah . De plus, le Prophète nous enseigne ce qu’il faut faire si l’on est célibataire, ce qui nous en montre la limite : « Et celui qui n’en est pas capable, qu’il jeûne. Cela sera pour lui une protection »…

 



Commentaires

Créer un compte


ou

Connexion


ou