MUFTI BAMBA YOUSSOUF, UN PARCOURS EXEPTIONNEL

chahida
mar. 18 avr. 2017
2323
Cte d'Ivoire
https://an-nour.info/

Nos enquêteurs du mois ont posés leurs valises en Cote d'Ivoire, précisément dans la plus influente des associations de jeunesse musulmane : L'AEEMCI (Association des Elèves et Etudiants Musulmans de Cote d'Ivoire). Un jeune, par son parcours dans la science religieuse, à particulièrement attiré notre attention....

 

 

 

MUFTI BAMBA YOUSSOUF, UN PARCOURS EXEPTIONNEL 

 

               

La Jeunesse musulmane ivoirienne s’est distinguée ces dernières années par sa recherche accrue du savoir. Plusieurs jeunes musulmans intellectuels, n’ayant jamais fait les bancs des Mederassa (écoles coraniques), issues d’associations diverses et variées se sont illustrés par une connaissance à la fois académique et religieuse pointue. 

 

Parmi ces jeunes remarquables et remarqués, l’un d’eux s’est incontestablement démarqué et fait figure de référence au sein de la jeunesse musulmane de Cote d’Ivoire.

Nous dépeignons ici, dans cet article, le parcours exceptionnel de celui que l’on nomme communément le MUFTI ZAMÂNE (Mufti Contemporain).

 

 

 

Fils de Bamba Fadjara et de Coulibaly Aminata, il se nomme à l’état civil BAMBA YOUSSOUF

Née le Vendredi 10 Rajab 1406 H se confondant au 21 Mars 1986 à la Maternité de Port-Bouet (Abidjan), il est le premier né d’une famille de 3 enfants, famille au sein de laquelle les ascendants sont connus pour leur amour de la science religieuse.

 

Enfant, Youssouf était remarqué par sa curiosité exprimée par ses nombreuses questions. Déjà à la Maternelle à l’école laïque Adama Sanogo le constat s'était rapidement fait. Ensuite il poursuit l'école Primaire à la BAD d’Abobo-Dokui et le secondaire au Collège Moderne Mahou puis au Provincial. Admis au Lycée Saint-Henriette dans la ville de Sinfra, il est frappé par une grave maladie qui l’oblige à reprendre sa classe de Seconde. Il obtient le Bac C en 2004 et le BTS en 2012. Aujourd’hui, il est Elève-Ingénieur en Réseau Informatique et Télécommunication. 

 

 

 

 Parallèlement à ce parcours académique, il a un parcours dans la science religieuse.

 

Amoureux de cette science depuis l’enfance, c’est en classe de 6eme que véritablement Bamba Youssouf s’adonne profondément à la recherche du savoir islamique. Il fréquente régulièrement les bibliothèques islamiques d’Abobo  et les cours auprès des Oustaz deviennent ses passions. 

Il apprend l’alphabet avec 5 spécialistes, la science du Tadjwid avec 4 Qaris, la mémorisation avec 2 Maitres et le Fiqh avec 3 Cheikhs. Il termine l’apprentissage des livres tels que ‘’Al-Akhdari, Saboul Salam, Fiqh Sunna, Fiqh Al-Mazahibi Arba, ainsi Fourouq et Ardjoumiyya‘’.

 

 

 En tant que intellectuel francophone, il se lance ensuite dans l’apprentissage de la langue Arabe. Moubadi’ou Sarfiyya (tome 1-2), Alfiya ibn Malik, Dourouss Nahwiyya (1,2,3 et 4) ; Dourouss Djamia et bien d’autres sont passés au peigne fin en 2004.

 

Avec sa science grandissante, Bamba Youssouf commence alors à se faire remarquer sur l’échiquier local, favorisé par le foisonnement des débats religieux inter-associatifs. Il est nommé Imam à l'Académie des sciences et techniques de la mer et à l’institut Voltaire de Marcory.

 

Il complète en 2001 son apprentissage de la science du Tafsir (Djajalayne, Kechaf, Mouyyassar) et du Hadith (Riyad Salihin, Boulogh Mahram).

 

Toutes ces années de dures labeurs dans la recherche de la science islamique ont été concrétisées par une réussite au Concours National de l’OEECI en 2009 et surtout par ses brillants succès au concours de récitation du Coran en 2010-2011 et en 2012.

Bamba Youssouf est alors nommé par ses pairs pour sa science hors du commun et son éloquence particulière le « MUFTI ZAMÂNE (savant contemporain).

 

Il entreprend alors sur lui l’objectif de transmettre ce chemin du savoir acquis aux plus jeunes générations de musulmans intellectuels.

Il initie un concours de récitation du Coran Inter sous-comité dans la ville de Sinfra et matérialise sa science par la mise en œuvre d’un nouveau document de formation pour son association mère l’AEEMCI appelé ''Le PAF'' (Programme annuel de Formation).

Il fonde en 2014 OUMATOUL WASSAT, un groupe d'élite de recherche de science islamique.

 

De 2014 à à ce jour, le Mufti a animé publiquement plus de 115 conférences et interventions, et effectue le Pèlerinage à la Mecque en Aout 2016.

 

Espérons que ses nombreuses participation au Salon du Livre avec le Ministre Maurice Kacou Bandama lui permettrons de produire à la communauté encore plus d’ouvrages de qualités, notamment son très attendu livre ‘’L’unicité autour des courants idéologiques’’ qui serait en cours de rédaction. 

 

Le 16 Mars denier, Bamba Youssouf, Vice Amir National de l'AEEMCI et Touré Aminata Koné, vaillante militante de la même structure à Abobo se sont dit oui, mettant ainsi fin à leur statut de célibataires.

 

 

 

 

 

Partager au maximum cet article pour permettre d’encourager et motiver tout les jeunes musulmans du monde à la recherche de la connaissance.

 

Intellectuels ou pas, Arabophone ou pas, on peut tous acquérir une profonde science islamique ; il suffit juste d’en avoir la volonté, le courage et surtout la bonne méthode… Le jeune Mufti Youssouf Bamba en est une belle illustration !!!



Commentaires

Créer un compte


ou

Connexion


ou