COMMENT GARDER SON MARI POUR UNE MUSULMANE?

biba
mer. 22 mars 2017
182
Sngal

Enfin les femmes arabes, et musulmanes plus généralement, décident de parler d’un problème fort destructif au sein de la famille : le problème du mari qui trahit son épouse.

Ce problème n’apparait pas soudainement du jour au lendemain, mais est plutôt le résultat d’un ensemble de fautes accumulées. Or certains conseils prodigués par la religion islamique peuvent éviter aux couples de tomber dans cet écueil.

Aicha, la mère des croyants, à travers les hadiths de son époux, le prophète Mohamad (SAW), donne aux femmes musulmanes le secret pour conserver et orienter leur famille vers la bonne voie ; secrets valables à n’importe quelle époque.

Mohamad (SAW) ordonna, entre autre, aux femmes de permettre à leurs hommes d’assouvir leurs besoins tant que ceux-ci ne constituent aucune contradiction avec les instructions islamiques.

Par ailleurs, il est important pour toute femme de savoir préserver sa féminité ; ceci étant un point très important aux yeux de tous les hommes. Une femme qui donne de l’importance à sa féminité et qui essaye toujours de la mettre en valeur, tout en étant créatrice et adroite, est une femme désirée par l’homme. La femme musulmane doit savoir que les hadiths du prophète et les versets du coran sont clairs et donnent des instructions intemporelles qui permettent à la femme de bénéficier d’une féminité rare.

Pour cela, la femme musulmane doit rester vigilante afin de conserver sa féminité en toute circonstance :

– Au moment où sa voix s’élève, son image douce s’anéantit subitement et l’homme la perçoit alors comme une personne affreuse. Dans l’islam, la femme doit éviter d’élever sa voix.

– Lorsqu’elle commence à oublier le sourire et à montrer un visage maussade tous les jours, elle n’est plus féminine. Une femme épanouie est comme une rose qui sourit à la vie.

– Si la femme adopte l’habitude d’être rancunière et envieuse, au lieu d’aller vers l’avant, cela lui porte préjudice, car ni l’islam ni le caractère arabe ne prônent ce comportement.

– Comme pour tout bon croyant, la femme musulmane doit savoir quand parler et quand se taire. Le Messager d’Allah (SAW) a dit : « Celui qui croit en Allah et au Jour Dernier, qu’il dise du bien ou qu’il se taise ! » (Boukhari).

Tous ces facteurs ont une grande importance pour l’homme, car il est dans sa nature d’avoir besoin d’une femme très féminine.

Si après une telle remise en question, la femme musulmane réalise qu’elle a fait tout ce qu’il fallait et qu’elle exerce sa féminité avec excellence à l’égard de son mari, et selon les traditions islamiques, alors elle a entièrement le droit de contester le comportement de son mari qui est donc totalement fautif.



Commentaires

Créer un compte


ou

Connexion


ou