Les confidences d'Abdellah Bijat, musulman et finaliste Mister Gay Belgique

biba
mer. 14 dc. 2016
484
Sngal

Du nouveau chez Mister Gay Belgique : pour la première fois dans l’histoire du concours, un candidat de confession musulmane arrive en finale.

Allure athlétique, barbe soignée et regard de braise, Abdellah Bijat a tout pour remporter la croustillante élection Mister Gay Belgique. Du haut de ses 22 ans, ce jeune marocain suit des études sociales à Gand, et compte bien remporter le concours du plus beau gay du Plat Pays. Mais alors que les précédents candidats musulmans se sont toujours rétractés en cours de route « par peur ou sous pression de leur famille » – en témoigne les organisateurs de Mister Gay Belgique au journal De Standaard – Abdellah Bijat a gravi toutes les étapes jusqu’à s’imposer parmi les finalistes ; un évènement qui n’a rien d’anodin pour le beau jeune homme, comme il s’en est confié à TÊTU :

Je ne vois pas Mister Gay comme un concours de beauté, mais comme un moyen de dire et d’apporter quelque chose.

Si je fais ça c’est en faveur du multiculturalisme. Il est encore tellement difficile pour de nombreuses personnes de faire leur coming-out auprès de leur famille, mais aussi auprès de leurs amis. Tout le monde a droit au bonheur et j’espère que l’on pourra désormais vivre en paix tous ensemble.

Celui qui souhaite que sa visibilité apporte un soutien aux jeunes homosexuels en difficultés parle également du concours Mister Gay Belgique à la lumière de l’actualité internationale, dans les colonnes du Standaard :

La crise des réfugiés le rend d’autant plus actuel. Il y a des réfugiés qui viennent ici parce que leur orientation sexuelle n’est pas acceptée dans leur culture. Je veux montrer qu’ici c’est possible.

Réconcilier homosexualité et islam

Ayant lui-même quitté le domicile familial après son coming-out, Abdellah Bijat souhaite surtout briser le tabou de l’homosexualité dans la religion musulmane :

C’est difficile d’être gay et musulman. Je me suis battu pendant quatre ans pour m’accepter, et je sais que plein d’autres personnes mènent le même combat.

Or, selon le finaliste Mister Gay Belgique, cette souffrance est incompatible avec la confession musulmane, comme il l’explique à la chaine Studio Brussel :

Il est écrit dans le Coran que nous devons être tolérants les uns avec les autres, et avec la société. Concrètement, cela veut dire que tout le monde doit respecter la manière de vivre de l’un ou de l’autre.

Réunissant bon nombre de soutiens y compris au Moyen-Orient, Abdellah Bijat concourra pour la finale Mister Gay Belgique le 28 mai prochain, à Anvers. S’il remporte l’élection, il pourra alors représenter son pays au Mister Gay Monde



Commentaires

Créer un compte


ou

Connexion


ou