questions et reponses sur la purification

biba
jeu. 04 dc. 2014
366
Sngal

Question 4 : Quels sont les actes illicites pour une femme en état de menstruation et de lochies ?

Réponse : A cause des menstrues et de l'accouchement, huit choses sont illicites :

1 - La prière ainsi que la prosternation lors de la lecture du Coran pour remercier Dieu. Le Prophète a dit : " Si les menstrues arrivent, renonce à la prière" (rapporté par les deux cheikhs - al-Boukhârî et Mouslim).
2 - Le jeûne qu'il soit obligatoire ou surrérogatoire.
3 - La lecture du Coran.
4 - Porter le moushaf (Coran).
5 - Toucher le moushaf
6 - Entrer dans une mosquée.
7 - Faire la tournée processionnelle autour de la Ka'ba (at-tawâf).
8 - Avoir des rapports sexuels.
Professeurs Hamza et Mâjid



Question 5 : Est-il autorisé à l'homme d'avoir des rapports sexuels avec sa femme pendant les menstrues ?

Réponse : Ce que l'on entend par menstrues ici c'est le sang qui provient de l'utérus de la femme, alors qu'elle n'est pas atteinte d'une maladie qui provoquerait cet écoulement. Les règles apparaissent normalement à la puberté. Leur couleur est noire, rouge ou jaunâtre. Il y a normalement un cycle par mois. Le sang des menstrues est reconnaissable pour une femme.

Il est interdit au mari d'avoir des rapports sexuels avec sa femme pendant ses menstrues.

Cela a été décrété dans le Coran et la pure tradition prophétique. Dans la sourate al-Baqara (la vache) Allah dit : " Ils t'interrogent sur les menstrues, dis : c'est un mal. Tenez-vous à l'écart des femmes pendant leur menstruation ; ne les approchez pas, tant qu'elles ne sont pas pures. Lorsqu'elles sont pures, allez à elles, comme Dieu vous l'a ordonné. Dieu aime ceux qui reviennent sans cesse vers lui, Il aime ceux qui se purifient" (Sourate 2, verset 222).

Il est permis au mari de jouir de sa femme pendant sa menstruation s'il le désire, en dehors de l'acte conjugal. On a interrogé Aïcha [Qu'Allah soit satisfait d'elle] sur ce qui est permis à l'homme de faire avec sa femme quand elle a ses menstrues. Elle a répondu : " Tout, sauf l'acte sexuel ". Docteur Ahmad Charabâsî



Question 6 : Que penser de la femme dont la période habituelle de menstruation est de 6 à 7 jours et qui se prolonge à 10 jours, ou plus, mais dont l'écoulement de sang s'interrompt durant une seule nuit puis reprend ensuite ! Doit-elle se laver et faire sa prière ou doit-elle attendre jusqu'à sa purification totale étant donné qu'elle a dépassé sa période habituelle, se trouvant alors en situation de ménorragie ?

Réponse : Si la réalité est conforme à ce qui a été dit - arrêt des menstrues une seule journée ou une seule nuit durant la période de menstruation - elle doit se laver et une fois purifiée, accomplir les prières qu'elle a manquées. Ceci parce que Ibn 'Abbâs a dit : " Si elle constate que le sang est bien celui des règles, elle ne prie pas, et si elle constate qu'il s'est arrêté durant une heure, qu'elle se lave ".

Il a aussi été rapporté que si l'état de pureté dure moins d'un jour, on ne le prend pas en compte car Aicha [Qu'Allah soit satisfait d'elle] a dit : " Ne vous pressez pas jusqu'à ce que vous constatiez que la serviette (ou le morceau de coton) soit blanche".

Comme le sang coule en discontinuité, l'état de pureté ne s'établit pas par un arrêt qui dure moins d'une heure. Tel est le choix de l'auteur du livre "Moughnî al-Hanbali". Cheikh 'Abd al-'Azîz Ibn Bâz



Commentaires

Créer un compte


ou

Connexion


ou